ÉGLISE SAINTE MACRE

DSC_2406.jpg

Sainte Macre, vierge et martyre, est la patronne des paroisses de Fismes, Fère-en-Tardenois et Longueval.

Pour en savoir plus sur l'Eglise et son orgue:

Une charte donnée en 1262 par Marie de Bourbon, veuve de Jean de Dreux (mort à Nicosie, en Chypre, en 1248 aux côtés du roi Saint Louis), Dame de Fère, fait mention d’une église collégiale avec chapitre composé de plusieurs chanoines.

On ne sait rien de cette église qui a beaucoup souffert pendant la Guerre de Cent Ans (1336-1453). Toutefois, deux arcades de la nef, d’un gothique très primitif permettent de supposer que ce sont les vestiges de cette collégiale, à partir desquels Louise de Savoie (1476-1531), veuve de Jean d’Angoulême et mère de François 1er, fit construire l’église actuelle, dans un style qui sent encore le gothique, mais qui annonce la Renaissance.

L’église a été très endommagée lors du bombardement du 6 août 1918 et restaurée dans les années 1920 avec l’aide d’Etienne Moreau-Nélaton*.

L’église comprend trois nefs juxtaposées. La nef centrale, comme beaucoup d’églises du diocèse de Soissons ne comporte pas de fenêtre.  Remarquez le chœur plus large que la nef, qui permet de suivre les offices aisément depuis les nefs latérales.

Ce grand orgue, dû au facteur Georg Westenfelder a été installé en 1990. Chaque premier dimanche du mois de mai à octobre et ainsi qu’aux fêtes, la messe de
10 h 30 est accompagnée par l’organiste titulaire Marie-Line Derlon. Des concerts ont lieu plusieurs fois l’an.

eglise-ste-macre-fere-en-tardenois01-300
orgue-eglise-sainte-macre.jpg