Nichée au sud du département de l’Aisne, terre d’Histoire et de Culture, FÈRE-EN-TARDENOIS est riche d’un patrimoine culturel.

  • Côté Histoire

Révolution Française

Durant la Révolution, la commune porte le nom de Fère-sur-Ourcq

Première Guerre Mondiale

La Première Guerre mondiale n'a pas épargné la commune, comme en témoigne le cimetière américain situé à l'est, à la sortie de la ville. Les combats des 25 et 26 juillet 1918, particulièrement violents, permirent un net recul du front allemand, de près de 15 kilomètres, aux alentours de Château-Thierry.

  • Côté Culture

Personnalités liées à la commune

  • Camille Claudel (1864–1943), soeur de Paul Claudel, se classe parmi les plus importantes artistes femmes du XIXe siècle. Virtuose dans la taille du marbre, élève et praticienne d'Auguste Rodin, elle a également été sa maîtresse. Elle naquit à Fère-en-Tardenois en 1864.

  • Étienne Moreau Nélaton (1859-1927), peintre, collectionneur et historien d'art français. Il consacra une partie de sa vie à Fère-en-Tardenois dont il fut un grand bienfaiteur. Il fit divers dons à l’église du même lieu. Il écrit l'histoire de cette bourgade en trois tomes ainsi que celle "des Eglises de chez nous". Une rue porte son nom.

  • Jules Charbonniez, sorti de l'École polytechnique comme ingénieur[réf. souhaitée], s'engagea en 1870 pour la durée de la guerre, quoique marié et père de famille ; sa belle conduite lui valut la croix de la Légion d'honneur. Il arriva à Fère en 1873 pour reprendre la fabrique du Moulin à Tan et c'est lui qui créa l'usine qui occupait avant la guerre de 1914, 500 ouvriers et ouvrières, et où il institua, en faveur de son personnel, différentes œuvres sociales telles que gratuités médicales et pharmaceutiques pour les ouvriers malades ou accidentés, indemnités journalières, secours aux femmes en couches, indemnités pour frais d'enterrement, création de maisons ouvrières. Plusieurs fois maire de Fère, on lui doit les services des eaux et du gaz, les fourneaux économiques (disparus depuis 1918) , l'école des garçons, les abattoirs et la suppression de l'octroi ; avec M. Lesguillier, député, il fit toutes les démarches pour l'établissement de la gare où elle se trouve actuellement.

Capitalie mondiale de la Poésie à 2 mi-mots

Fère-en-Tardenois a été consacrée capitale mondiale de la poésie à 2 mi-mots le samedi 17 novembre 2001.

"La poésie à 2 mi-mots est un procédé d'une simplicité désarmante : il consiste simplement à couper les mots d'un trait horizontal. Chacune des deux moitiés de mots obtenues est contenue dans un autre mot, ou plusieurs autres mots"

Cette consécration a eu lieu le 17 novembre 2001, en présence de Gilles Bacquaert, sous-préfet de l'Aisne, Renaud Dutreil, député de l'Aisne, Jacques Krabal, vice-président du conseil général de l'Aisne, Jean-Jacques Hurmane, vice-président du conseil général de l'Aisne, et Jean-Claude Parmentier, maire de Fère-en-Tardenois.

 

Une plaque commémorative a été posée sur le portail d'entrée de l'hôtel de ville de Fère-en-Tardenois, plaque matérialisant un poème à 2 mi-mots : lettres / écrites (dans lettres, il y a la moitié de écrites).

unnamed_edited.png
%C3%89tienne_Moreau-N%C3%A9laton_(1859-1
Unknown_edited.png
Bal_alis1.jpg